PREVENTION et SECURITE
MAISON

Le confort électrique a ses règles

L'électricité fait partie de notre quotidien. Et pourtant, chaque année, elle fait des victimes. Les installations électriques sont souvent à l'origine d'accidents. Dans la cuisine, tous les appareils électriques permanents (plaque de cuisson, four à micro-ondes, lave-vaisselle) doivent être mis à la terre. Ne branchez pas trop d'éléments sur un même circuit. ! Eloignez les lampes des matières inflammables. Ne cachez jamais câbles et rallonges sous le tapis. Débranchez les appareils dont vous ne vous servez pas. Et faites contrôler votre installation par un spécialiste. (Objectif prévention n° 342, mai 1997).


Les dangers de l'huile chaude

La plupart des incendies qui se déclenchent dans la cuisine sont dus à un friteuse. Pour les éviter ne versez jamais d'eau sur l'huile chaude. Eteignez votre hotte aspirante lorsque vous faites chauffer l’huile. Tenez les enfants à distance. Attendez que l'huile ait refroidi pour déplacer la friteuse. Et si elle prend feu, étouffez les flammes avec un couvercle adapté au récipient ou à défaut, un torchon ou une serpillière humide (Que choisir n° 351, juil./août 1998)


Savoir conserver les oeufs

Rangez toujours vos oeufs au réfrigérateur, même en hiver, et placez-les la tête en bas. Ne les lavez jamais auparavant : l'eau élimine la cuticule qui protège leur coquille. Regardez bien leur date de ponte : au-delà de 28 jours, mieux vaut les jeter. Faites de même si vous trouvez un oeuf fêlé. Enfin, sortez les oeufs juste avant de les consommer ou de les cuisiner : la condensation favorise la prolifération de germes. Infocrèche n°10, déc. 1999.

Mauvaise combustion = danger

Chaque année, en France, le monoxyde de carbone tue 500 personnes par intoxication aiguë et vraisemblablement près de 90.000 par intoxication chronique. Il est d'autant plus dangereux qu'il n'a pas d'odeur. Il se forme lorsqu'une combustion est incomplète: appareil non raccordé à un conduit, conduit de fumée obstrué, manque de ventilation... Il provoque des maux de tête, des vertiges, des nausées... Ces symptômes sont similaires à ceux d'une intoxication alimentaire. (Que choisir n ° 342, oct. 1997)


Fumées, aérez la cuisine

Dans les cuisines, les teneurs en oxydes d'azote sont 2 à 8 fois plus élevées que dehors. Une bonne aération, ainsi qu'une hotte aspirante au-dessus des plaques et du four, sont donc indispensables. L'auto-nettoyage d'un four à pyrolyse dégage également une fumée riche en oxyde de carbone et en ammoniaque. Un conseil : ouvrez les fenêtres de vos cuisines, et si possible éloignez-en les enfants. Quo n° 17, mars 1998


Rangez vos médicaments

Les médicaments sont la première cause d'intoxication chez l'enfant. Pensez toujours à les ranger hors de portée des petits. Et rapportez régulièrement au pharmacien ceux entamés, dont vous ne vous servez plus. (60 millions de consommateurs n° 307, juin 1997).

Quand le chien mord

N'importe quel chien, même le plus adorable des toutous, peut être un jour attiré par les mollets d’un passant. Or, d'après l'article 1385 du Code civil, vous êtes responsable des ennuis causés par votre chien. Des morsures comme des chutes et des déprédations qu'il peut occasionner. Ceci, même s'il a fugué et se trouve hors de votre surveillance. Ces risques sont garantis par votre assurance responsabilité civile familiale, incluse dans votre contrat multirisques habitation (à condition d'avoir signalé que vous possédiez un chien et précisé sa race). Attention : certaines races réputées à risques (berger allemand, doberman, pitbull ... ) exigent une extension de garantie. (Avantages, sept. 1997).


Conseils pour lutter contre le CO

Le monoxyde de carbone, gaz toxique et inodore, est produit par une mauvaise combustion. Pensez à faire entretenir régulièrement vos chaudières. Faites ramoner vos cheminées et débouchez vos grilles d'entrée et de sortie d'air. Si vous avez des nausées ou une fatigue soudaine et incontrôlable, ouvrez les fenêtres et appelez les services d'urgence L'Alsace, 1er mars 1999


Attention à l'eau chaude

Les brûlures à la maison concernent surtout les moins de cinq ans. Et on constate une recrudescence de blessures dues à l'eau chaude sortant du robinet. Alors pourquoi ne pas demander à votre plombier de limiter la température de votre chauffe-eau à 50° C ? Top famille n°' 18, avr. 1998

 Translate to English version


Maison

Enfants

Santé

Loisirs

Sport

Travail

Bricolage

Voiture

Moto

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour